Blog SNPTES de l'académie de Lille

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 14 janvier 2021

Déclaration du SNPTES : Séance extraordinaire du CHSCT MESR du 14 janvier 2021

Alors que le CHSCT est réuni pour examiner le projet de circulaire ayant pour objet de décliner la stratégie nationale de test « Tester Alerter Protéger » (TAP) au sein des établissements d’enseignement supérieur, le SNPTES souhaite se positionner sur des points qui pourront améliorer cette circulaire. Le SNPTES alerte sur la nécessité d’une politique de test qui ne doit pas être uniquement à l’échelle des établissements, mais s’inscrire dans une logique territoriale afin d’être efficace.

En tout premier lieu, il nous semble important de lister des revendications d’ordre général et relative à la gestion de la crise sanitaire que nous traversons. Ainsi, le SNPTES exige :

  • Dans le prolongement des avancées obtenues sur le jour de carence (suspension temporaire par décret à compter du 8 janvier 2021 et jusqu’au 31 mars 2021 au titre des congés de maladie directement en lien avec la Covid 19), son abrogation définitive pour tout congé de maladie.
  • Un traitement des étudiants similaire à celui des salariés et indépendants du secteur privé (Dont beaucoup vont perdre leur emploi, nous ferons les comptes en 2022 mais les conséquences sociales et sociétales s’annoncent d’ores et déjà dramatiques), signifiant par là une augmentation conséquente des moyens alloués aux établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche, et permettant des conditions d’étude à distance garantissant l’égalité de traitement et ce indépendamment des conditions de ressources, et la préservation de la santé physique et psychique.
  • Des conditions d’étude harmonisées entre tous les étudiants, qu’ils soient issus des BTS, Grandes Ecoles ou établissements de l’enseignement supérieur. Les seules différences notables doivent être le fait de considérations locales en lien avec la circulation du virus et les capacités à assurer la sécurité sanitaire (par exemple, des établissements avec une forte population, de faibles surfaces et des difficultés d’aération ne pourront pas proposer exactement les mêmes conditions d’enseignement que des établissements ayant peu d’étudiants et des surfaces importantes et ventilées correctement).
  • L’apparition de nouveaux variants du virus un peu partout dans le monde, dont certains semblent résistants aux vaccins actuellement disponibles, doit appeler à la plus grande prudence de notre ministère. En effet, la crise nous a enseigné que ce qui arrive aux pays voisins, peut très rapidement s’étendre à d’autres. De plus, les connaissances actuelles restent floues et mouvantes sur la virulence et la dangerosité du virus face aux populations jeunes. Il est donc indispensable d’assurer la sécurité et la protection de la santé physique et psychique des personnels et usagers, la qualité de l’enseignement devant être préservée. A cet effet, le SNPTES recommande pour chaque étudiant et ce, quels que soient ses conditions de ressources et son environnement la mise en place des mesures suivantes :
    • Un entretien par semaine avec un enseignant ou référent, hors enseignement, afin de recréer du lien, conserver la motivation et détecter les points de difficultés éventuels. Si les conditions sanitaires locales et le respect des consignes sanitaires le permettent, cet entretien doit pouvoir s’effectuer en présentiel tout comme les TP, en individuel ou échanges par petits groupes ;
    • Deux séances de sport, en petit groupe et dans le respect des consignes sanitaires, en intérieur et en extérieur, dans les infrastructures habituellement utilisées par les étudiants en STAPS. A titre d’exemple, l’organisation de séances de tai chi, de sophrologie, ou bien d’activités en plein air pourront permettre aux étudiants de mieux vivre cette période. En outre, les activités sportives individuelles autorisées pour la population comme l’équitation, les activités nautiques, la gymnastique, le cyclisme, les randonnées, etc. devront être proposées aux étudiants dans le souci de leur bien-être ;
    • Un minimum de deux sorties culturelles par étudiant dans le mois, par petit groupe et dans le respect des consignes sanitaires (musées, expositions, cinéma en plein air, dessin, etc.) ;
    • Enfin, les compétences des facultés de psychologie et de médecine devront être mobilisées afin d’assurer un suivi hebdomadaire des étudiants en demande, et à minima mensuel pour les autres. L’objectif étant de détecter et d’accompagner au traitement de toute détresse ou pathologie psychique et mentale pouvant survenir lors de cette crise. Ce travail sera à effectuer en lien, afin de ne pas repartir de zéro, avec les services de santé universitaires et les assistantes et assistants sociaux du CROUS qui ont d'ores et déjà effectué un gros travail à certains endroits. Il en est de même pour les cellules d'écoute des universités concernant les violences de tous types qui sont sursollicitées en ce moment.
  • Enfin, pour le SNPTES, il est indispensable de prévoir dès aujourd’hui la sortie de crise pour l’ensemble des étudiants, et donc de définir quelles seront les modalités compensatrices pour ces années qui auront été sources d’inégalités.

La circulaire présentée a le mérite de changer de cap vis-à-vis de l’ARS, de manière à gagner en efficacité. Certains établissements en partenariat avec les CHU avaient déjà fait ce choix de tracing bien plus réactif qu’avec l’ARS et de dépistages volontaires.

Pour que cette circulaire et cette nouvelle façon de procéder fonctionne, des MOYENS HUMAINS sont indispensables car c’est pour du long terme.

Par ailleurs, concernant la circulaire relative aux tests, le SNPTES exige et alerte sur ces différents points :

  • De manière générale, les délais très courts nécessitent la mise en œuvre de moyens dans les mêmes délais (le coût des 8 euros par test pouvant très rapidement générer un budget conséquent, suivant la taille des établissements), et un accompagnement des établissements.
  • A la lecture de la circulaire, il n’apparait pas de mesures précises afin de motiver et de garantir la sécurité et la reconnaissance du travail des médiateurs de lutte anti-Covid. Et ce, alors qu’ils sont un élément clé du nouveau dispositif TAP de l’enseignement supérieur et de la recherche. Le SNPTES s’interroge sur les modalités de délivrance de leur attestation : qui les délivre et sous quel délai ?
  • Enfin, le SNPTES alerte sur la tension actuelle des SSU, alors que le nouveau dispositif va encore plus les solliciter. Il faut donc des moyens supplémentaires, humains et financiers, pour que cette stratégie puisse être mise en œuvre et être efficace.
  • De la même manière, le recours aux personnels de santé comme « superviseurs » pose la même question de leur disponibilité en temps.
  • Enfin, le SNPTES demande une position claire du ministère sur la politique vaccinale qu’il souhaite ou non, mettre en place dans l’objectif de protéger les personnels et usagers. La vaccination dans nos établissements nécessiterait des moyens humains et matériels, une logistique et une gestion de la patientèle importants.

lundi 11 janvier 2021

Agent Chef - technicien maintenance et entretien- Cat B

Au sein du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), le Centre national des œuvres universitaires et scolaires (Cnous) et les vingt-six Centres régionaux des œuvres universitaires (Crous) constituent un réseau dont la mission sociale s’étend à tous les services de proximité de la vie quotidienne des étudiants : accompagnement social et financier (bourses sur critères sociaux, aides financières, service social) logement, restauration, vie de campus.
Ces établissements constituent un réseau dont la mission sociale (bourses sur critères sociaux, aides
financières) s’étend à tous les services de proximité de la vie quotidienne des étudiants (restauration, logement, culture…). Leur ambition est d’apporter aux 2,6 millions d’étudiants les mêmes chances d’accès et de réussite dans l’Enseignement supérieur : recherche d'emplois temporaires, vie de campus, accueil des étudiants étrangers, etc. Ils interviennent en relation avec de nombreux partenaires.

Le Crous de Lille-Nord-Pas-de-Calais est doté d'un budget de 68 millions d'euros et d’un dispositif d’emplois de 810 ETPT.
Les activités de restauration et de logement sont assurées au sein de 62 unités de gestion dont 43 résidences, 24 restaurants, 43 cafeteria et, réparties sur 2 départements. L'offre de logement s'élève à 9935 logements, le nombre annuel de repas servis s'élève à environ 3 millions. L'académie accueille 180 338 étudiants environ dont 56 065 boursiers sur critères sociaux

Descriptif du poste

L’Agent Chef est responsable de la maintenance et de l’entretien général des équipements et des locaux d’une résidence universitaire, de ses abords, et de l’encadrement des agents de cet établissement.

Missions:

- Sous l’autorité du Directeur de la structure, gérer et coordonner le travail des personnels : agents d’installation et de maintenance et agents d’entretien, 

- Accompagner et transmettre à l’équipe son savoir-faire technique, ·

- Participer à l’élaboration de l’emploi du temps (hebdomadaire et annuel) de son équipe,

- Etablir l’état des présences et le relevé des absences,

- Proposer des modalités d’intervention et faire des préconisations sur les travaux à réaliser, 

- Participer à la planification, au contrôle et à la réception des travaux,

- Participer à la définition des besoins en matériels, produits et équipements, et gérer les stocks, 

- Veiller au respect des règles d’hygiène et de sécurité en vigueur,

- Participer aux réunions et consultations où sa compétence peut être utile, 

- Participer à la gestion administrative et financière,

- Participer à l’accueil des étudiants, 

- Assurer les états des lieux d’entrée et de sortie si nécessaire.

Conditions particulières d'exercice

Horaires fixes - Pas de travail le weekend - 51 jours de congés annuels 

Profil recherché

 Connaissances attendues:

- Techniques d’entretien général (bases en plomberie, équipement d’un logement…) et de nettoyage,

- Règles d’hygiène, de santé et sécurité au travail, 

- Règles d’utilisation des EPI, 

- Techniques de management d’une équipe, 

- Techniques de gestion des conflits et de médiation, 

- Règlementation relative aux habilitations électriques, 

- Connaissances en matière de développement durable

 Compétences attendues :

- Coordonner et superviser l'activité d'une équipe 

- Appliquer et faire appliquer les techniques de nettoyage du mobilier et des locaux, ainsi que les règles d’hygiène, de santé et sécurité, et de désinfection, 

- Savoir rédiger des écrits administratifs 

- Utiliser les outils bureautiques

Savoir être :

- Aptitude à l’encadrement et au management, 

- Ecoute et accueil 

- Diplomatie

- Sens de l’organisation et rigueur

 Diplôme/ Autres

- Baccalauréat ou équivalent

- Permis B souhaité (transport de matériels, déplacements)

Niveau IV : Baccalauréat ou diplôme équivalent

Information complémentaires

Pour postuler, merci d'envoyer CV et Lettre de motivation à l'adresse mail : drh@crous-lille.fr

Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et/ou aux contractuels

Syndicalement.

Dany

Directeur des ressources humaines H/F - Cat A

Au sein du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), le Centre national des œuvres universitaires et scolaires (Cnous) et les vingt-six Centres régionaux des œuvres universitaires (Crous) constituent un réseau dont la mission sociale s’étend à tous les services de proximité de la vie quotidienne des étudiants : accompagnement social et financier (bourses sur critères sociaux, aides financières, service social) logement, restauration, vie de campus.
Ces établissements constituent un réseau dont la mission sociale (bourses sur critères sociaux, aides
financières) s’étend à tous les services de proximité de la vie quotidienne des étudiants (restauration, logement, culture…). Leur ambition est d’apporter aux 2,6 millions d’étudiants les mêmes chances d’accès et de réussite dans l’Enseignement supérieur : recherche d'emplois temporaires, vie de campus, accueil des étudiants étrangers, etc. Ils interviennent en relation avec de nombreux partenaires.

Le Crous de Lille-Nord-Pas-de-Calais est doté d'un budget de 68 millions d'euros et d’un dispositif d’emplois de 810 ETPT.
Les activités de restauration et de logement sont assurées au sein de 62 unités de gestion dont 43 résidences, 24 restaurants, 43 cafeteria et, réparties sur 2 départements. L'offre de logement s'élève à 9935 logements, le nombre annuel de repas servis s'élève à environ 3 millions. L'académie accueille 180 338 étudiants environ dont 56 065 boursiers sur critères sociaux

Descriptif du poste

Le Directeur des Ressources Humaines anime et supervise l’ensemble des missions du service RH, en collaboration avec le DRH adjoint. Il intervient dans la mise en œuvre des projets, actions et procédures relatifs à la gestion administrative et financière des personnels du CROUS, ainsi qu’à leurs parcours professionnels. Il est en liaison constante avec le Directeur Général, le Directeur Adjoint, les Directeurs d’unités de gestion, les Représentants des Personnels, le Service Financier, l’Agence Comptable, le CNOUS, les autres CROUS, le Rectorat et divers organismes (CPAM, URSSAF, IRCANTEC, Impôts…)

Missions:

- Participation à la définition de la politique globale de l’établissement (Membre de l’équipe de Direction)

- Définition de la politique RH de l’établissement (membre de la commission paritaire régionale, du comité technique, de la commission d’action sociale et du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail )

- Participation à la définition, à l’implantation à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences

- Rôle de conseil direct auprès du Directeur Général en matière de Ressources Humaines

- Interlocuteur privilégié de tous les personnels d’encadrement, des services du CNOUS (participation aux groupes de travail nationaux : mise en place du RIFSEEP, fonctionnarisation), du Ministère de tutelle, du Rectorat, des représentants des personnels (audiences syndicales, animation de groupes de travail et réunions préparatoires

- Elaboration, pilotage contrôle de la masse salariale 26,7 M euros

- Conduite de nombreux entretiens individuels ou collectifs (disciplinaire, risques psycho-sociaux, restructuration de sites/services, …)

- Elaboration et supervision du plan régional de formation - Pilotage des recrutements de personnels administratifs et techniques

- Gestion administrative et financière des personnels affectés au CROUS

- Elaboration d’outils de pilotage

- Rédactions de courrier, de note de service, de fiches de procédures, de procès-verbaux d’instance - Veille juridique et réglementaire

- Management opérationnel de la Direction des Ressources Humaines équipe composée de 12 agents, répartis au sein de 3 pôles : Carrières et paie, Formation Emplois Compétences et Gestion collective et instances,

- En collaboration avec le conseiller de prévention, impulsion et mise en place d’une démarche de qualité de vie au travail et de prévention.

Conditions particulières d'exercice

Contraintes liées au calendrier universitaire. - 51 jours de congés annuels 

Profil recherché

 Connaissances attendues:

- Connaissance de la réglementation dans le domaine de la gestion administrative et financière des personnels de la Fonction Publique

- Environnement administratif

- Techniques d’encadrement

- Pilotage de projet

- Maîtrise de l’outil informatique

 Compétences attendues :

- Capacité à animer une équipe

- Sens du service public

- Diffuser une information, une publication

- Gestion des priorités et des délais

- Savoir travailler en équipe

 - Faculté d’adaptation

Savoir être :

- Capacité d’analyse et de synthèse 

- Rigueur 

- Confidentialité 

- Aisance relationnelle 

- Sens de l’organisation

- Esprit d’initiative Ouverture d’esprit

Niveau d'études minimum requis Niveau II : Bac + 3 Licence, licence professionnelle

Information complémentaires 

Pour postuler, merci d'envoyer CV et Lettre de motivation à l'adresse mail :  drh@crous-lille.fr

Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et/ou aux contractuels

Syndicalement.

Dany

jeudi 7 janvier 2021

Gestionnaire RH des personnels vacataires - Cat B

Créé en 1854, Centrale Lille est un établissement public qui forme des ingénieurs et des chercheurs de haut niveau.

Ses quatre écoles d’ingénieurs, l’École Centrale de Lille (ingénieur généraliste), l’ITEEM (ingénieur manager entrepreneur), l’IG2I (ingénieur pour les systèmes d’informations et les systèmes industriels innovants), et l’ENSCL (ingénieur chimiste) regroupent environ 2000 étudiants et sont aujourd’hui une référence dans le monde universitaire.

Centrale Lille c’est aussi 16 parcours de masters dont 6 enseignés entièrement en anglais, deux doctorats, sept laboratoires de recherche, cinq laboratoires internationaux associés. Acteur majeur de l’enseignement supérieur et de la recherche, Centrale Lille est membre fondateur de l’I-Site Université Lille Nord-Europe.

Descriptif du poste

Vous intègrerez le Pôle des Ressources Humaines, dans le cadre du remplacement d’un agent absent, en tant que contractuel administratif pour une mission de 6 mois en CDD, sous la responsabilité du Responsable des Ressources Humaines. Les missions confiées sont les suivantes :

- Gestion des personnels vacataires d’enseignement / Bénévoles / Conférencier et surveillants

- Traiter la recevabilité des demandes de recrutement des vacataires

- Suivre l’avancement des dossiers via la plateforme de gestion dématérialisé

- Editer les décisions de recrutement

- Réaliser la mise en paiement des heures de vacations

- Réaliser l’ensemble des démarches administratives relatives au recrutement d’enseignant vacataires / Bénévoles / Surveillants / Conférencier.

- Apporter conseil sur les modalités de recrutement auprès des enseignants

Relations :

- Relation avec les vacataires / Les assistants d’Enseignement et de Recherche / Les enseignants / Le pôle support formation.

Profil recherché

Vous disposez d’un diplôme de Bac+2 en Ressources Humaines et vous êtes à l’aise avec les outils informatiques.

Qualité requises :

-          Discrétion induite par la fonction RH

-          Réactivité

-          Rigueur

Une connaissance du milieu de l’enseignement supérieur est un plus.

Niveau d'études minimum requis Niveau III : Bac + 2 BTS, DUT, ou diplôme équivalent

Information complémentaires

Pour candidater, vous pouvez envoyer votre CV et Lettre de motivation à pole.rh@centralelille.fr

Contrat : CDD de 4 mois (Cat B) (ouvert aux contractuels uniquement)

Rémunération : en fonction du profil du candidat

Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux contractuels

Syndicalement.

Dany

- page 2 de 96 -